Menu

Retour au blog

Mercredi 24 février 2021

Comment choisir son instrument de musique ?

Bienfaits sur le comportement, mais aussi sur le développement, facilité accrue dans d’autres apprentissage, etc. Vous en êtes convaincus : la musique aura sa place dans la vie de votre enfant. Mais alors que pour certains le choix d’un instrument s’impose comme une évidence – peut-être un attrait pour la harpe ou le violon, présent depuis longtemps, ou l’influence d’un parent ou ami musicien dans l’entourage – pour d’autres, difficile de choisir… Instruments à cordes, à vent, percussion ? De quoi faut-il tenir compte ? Comment aider votre enfant à se décider s’il hésite ?

Explorer

C’est une étape importante. Même si votre enfant a déjà une petite idée, il peut être intéressant, dans un premier temps, de rester ouvert et de l’aider à découvrir des instruments qu’il ne connaît peut-être simplement pas (et vous non plus !). Alors prenez le temps d’explorer avec lui ce qui existe. Et selon différents professeurs de l’EML, l’attrait pour une sonorité en particulier est le plus important. Aller à des concerts ou en visionner sur internet, écouter de la musique à la maison puis lui demander de repérer les sons qui lui plaisent peut permettre à votre enfant de découvrir des instruments nouveaux, moins présents dans son imaginaire musical que le piano ou la guitare, par exemple.

S’informer

Une fois quelques pistes en tête, place aux travaux pratiques ! Pour confronter ses envies à la réalité, rien de tel que de pouvoir toucher et/ou tenir entre ses mains différents instruments et produire de premiers sons. Et pour cela, les portes ouvertes de l’EML offrent une occasion parfaite, un moment privilégié où des professeurs présentent leur instrument et répondent aux diverses questions des enfants et de leurs parents. « Pour ceux qui hésitent, elles sont vraiment faites pour cela. C’est durant ce moment que peut également avoir lieu un déclic » remarque Jean-Samuel Racine, professeur de clarinette à l’EML. Parfois, certains facteurs comme la manière dont la présentation est faite ou le contact avec un professeur vont en effet jouer un rôle décisif.

(Se) poser les bonnes questions

Votre enfant s’intéresse à quelques instruments qu’il a pu voir et manipuler, que ce soit aux portes ouvertes ou ailleurs. Mais avant le choix final, il reste encore certains éléments qu’il va vous falloir considérer, car chaque instrument implique des paramètres dont il faut tenir compte, tels que l’âge ou la personnalité de votre enfant.

En effet, explique Jean-Samuel Racine, « certains facteurs, qui sont souvent liés à l’âge, entrent en jeu comme la taille des mains, des doigts ou le fait d’avoir perdu ou non ses dents de lait, et peuvent empêcher de pratiquer certains instruments ». Bien qu’aujourd’hui plusieurs instruments existent en version « petites mains », l’âge peut avoir une influence sur d’autres aspects. En effet, certains instruments plus fragiles vont demander un soin que n’ont pas forcément les jeunes enfants. Des automatismes, comme la dissociation de la main gauche et de la main droite, dépendent également du développement psychomoteur. Ainsi pour certains instruments, les professeurs recommandent d’avoir un âge minimal, et pourront vous conseiller un cours d’initiation musicale ou un autre instrument en attendant de pouvoir pratiquer celui qui intéresse votre enfant.

Profitez des portes ouvertes pour vous renseigner, et/ou demandez à faire un cours d’essai. Cela permettra au professeur de vérifier si les conditions sont remplies, et pour votre enfant ce sera l’occasion d’avoir un premier contact privilégié avec le professeur et de confirmer ou non son intérêt.

Il est également important de tenir compte de la personnalité de votre enfant et de vous projeter un peu. Même s’il est encore jeune, essayez de voir plus loin : certains instruments ont un côté « tout terrain » qui convient à la fois à la pratique du classique qu’à d’autres styles qu’il aura peut-être un jour envie d’explorer. « Autre aspect » explique Adrien Léger, professeur de trompette à l’EML, « certains instruments, comme la trompette, sont dits monodiques, c’est-à-dire qu’ils ne sont pas voués être joués seuls, mais dans un orchestre, en collectif, ce qui peut évidemment très bien convenir à un enfant sociable, mais aussi apporter de nombreux bénéfices à un enfant solitaire ! ». A l’inverse, les instruments polyphoniques ne nécessitent pas de jouer forcément en groupe. Ces aspects méritent d’être considérés et discutés avec votre enfant.

Choisir

Quel que soit celui qu’il choisira, l’apprentissage d’un instrument demande patience, régularité et travail personnel. C’est pourquoi il est important que votre enfant l’apprécie vraiment, voire qu’il ait eu un vrai coup de cœur, car dans les périodes de difficulté, c’est justement l’intérêt et l’envie initiale qui l’aideront à surmonter l’obstacle.

Et si votre enfant n’est encore pas très sûr de son choix, l’EML propose le cours « Musicien en herbe » qui offre la possibilité d’essayer cinq différents instruments sur plusieurs semaines durant une année. La location de l’instrument est incluse, et votre enfant acquerra ainsi l’habitude de travailler un instrument, et sera bien préparé à l’apprentissage de celui qu’il choisira par la suite.